Place

Marrakech, du haut de ses montagnes

Du haut des murailles de Marrakech, debout sur le parapet, vous scrutez le lointain : la ville est cernée par les montagnes de l'Atlas. Sur l'horizon, elles découpent des reliefs dentelés que couronnent les neiges éternelles. Quelque chose de magique se dégage de ces paysages qui appelle à la découverte et vous donne envie de partir à l'aventure !

Entre les vallées du N'Fiss et de l'Ourika, se déploie la Parc National du Toubkal. Quelques dizaines de kilomètres suffisent à le rejoindre. Pourtant, arrivé sur les lieux, le sentiment de dépaysement est absolu ! Vous êtes dans la partie centrale de l'Atlas, au beau milieu de 38 000 hectares d'espaces protégés : des genévriers poussent ça et là, des chênes vous couvrent de leur feuillage que des aigles survolent en poussant des cris stridents.

Sous la houlette d'un guide, vous pouvez vous lancer dans l'ascension du Jbel Toubkal. Deux jours sont nécessaires à l'entreprise mais le jeu en vaut la chandelle qui vous mène sur les hauteurs d'un des plus beaux sommets du Maroc et de l'Afrique. Tout au long de l'expédition, vous appréciez la faune, la flore : là, ce sont des chacals, belettes et renards; ici, c'est un magot dans certaines gorges. Tout au long du voyage, une verdure composée de thuyas, palmiers nains, figuier de barbarie et bien d'autres espèces.

À quelques kilomètres à peine de Marrakech, vous oubliez la ville rose pour vous plonger dans le vert de la nature et communier avec elle.