Welcome Back: Voyagez en toute sécurité


Le Maroc à travers les dynasties

Le Maroc, un creuset de dynasties et de cultures 

Chaque pays a sa propre histoire: des faits historiques, des événements et des dates marquantes qui sont rapportés jusqu’à ce jour pour attribuer au pays en question sa juste valeur historique. L’histoire d'un pays est un des événements jugés dignes de mémoire, celle du Maroc en demeure le parfait exemple.  Avec plusieurs dynasties qui se sont succédées à travers plusieurs années: la dynastie Idrisside, la dynastie Almoravide, la dynastie Almohade, la dynastie Mérinide, la dynastie Saadienne et la dynastie Alaouite, le Maroc est considéré un pays pluriculturelle reconnu à l’échelle internationale, avec plusieurs types de patrimoines reconnus Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Le Maroc est une des destinations préférées des touristes étrangers, pour les amoureux de la découverte, les plus fascinés par la nature, l’histoire, l’art de vivre et l’hospitalité marocaine, l'expérience vecue pendant leurs voyages au Maroc les laissent agréablement satisfaits de leur séjour.
 
 
Dynastie Idrisside

(789-974)(1465-1472)

 
 

Dynastie Idrisside

La dynastie Idrisside, dont le fondateur était Idriss 1er qui a fait de Volubilis (Walili) sa capitale, a été la première à conquérir le Maroc pour plus d’un siècle. De 789 à 978, la dynastie Idrisside a dominé une bonne partie du Maghreb, dont l’Afrique du Nord du Maroc actuel. Fondateur de la première dynastie Royale au Maroc, les Idrissides ont pu à travers le temps, bâtir de nouvelles villes dont celle de Fès, devenue capitale après Volubilis pendant le règne du fils successeur Idriss II et de ses successeurs. Plusieurs monuments témoignent jusqu’à présent des œuvres architecturales et religieuses de cette dynastie comme : la mosquée Al-Qarawiyine qui est une des plus importantes mosquées du Maroc et dont l’architecture est un réel chef d’œuvre artistique. Après plusieurs années de règne, la dynastie a chuté laissant place aux Almoravides.
 
 
Dynastie Idrisside

(789-974)(1465-1472)

 
 
Moulay Driss Zerhoun
Moulay Driss Zerhoun
Qubba almoravide
Qubba Almoravide
 
 
Dynastie Almoravide

(1060-1147)

 
 

Dynastie Almoravide

Après les Idrissides, une nouvelle dynastie a commencé à régner et se procurer des parts du terroir Maghrébin: e les almoravides. Détruisant le règne africain avant de s’attaquer au nord, les almoravides ont fondé Marrakech en 1062. Ils sont parvenus à régner sur tout le Maghreb et sur l’Al-Andalus et nommèrent Marrakech comme capitale. Après cet exploit, la deuxième ville impériale devint le centre de commerce et le trait d’union reliant l’Afrique subsaharienne et le Maghreb. Ils y ont édifié plusieurs œuvres religieuses à savoir les mosquées comme celle de la Koutoubia, dont ses constructions ont commencé pendant le règne Almoravide, les médersas coraniques, les remparts et les palais. De plus, ils ont aussi construit un centre d’irrigation pour servir d’eau à toute la région.
Qubba almoravide
Qubba almoravide
 
 
Dynastie Almohade

(1145-1248)

 
 

Dynastie Almohade

Les Almohades ont conquis le Maroc en renversant la dynastie Almoravide. Guidés en premier temps par Îbn Toumert, les Almohades déclarent la guerre contre les Almoravides sous prétexte religieux. Leur nom arabe, impliquant l’unicité “Attawhid”, était l’objet de leur proclamation. L’architecture et la culture qui ont fait deux piliers phares de cette dynastie, sont toujours ancrées dans les monuments emblématiques de la ville de Marrakech la capitale Almohade, à travers le remaniement de la mosquée Koutoubia dont l’architecture est calquée sur celle de Giralda à Séville. La dynastie almohade a régné ainsi un demi-siècle et s’est affaiblit suite à une défaite contre les chrétiens en 1212.
 
 
Dynastie Almohade

(1145-1248)

 
 
Moulay Driss Zerhoun
La Kasbah des Oudayas
Medersa de Salé
Medersa de Salé
 
 
Dynastie Mérinide

(1244-1465)

 
 

Dynastie Mérinide

Fondée par le Chef Berbère Abou Yahia, ayant pour capitale Fès, la dynastie mérinide a renversé les Almohades en les chassant du Maghreb. Leur règne ne dura pas longtemps, les mérinides ont été battus par les Portugais qui se sont attaqué au littoral en passant par Ceuta et le détroit de Gilbraltar. Motivés par la transmission des valeurs religieuses, les mérinides édifièrent plusieurs Zaouias, mosquées et médersas coraniques comme celle de Salé. Plusieurs réalisations et fondations caractérisent cette dynastie, les décors en bois et en stuc, les toits avec des tuiles vernissées, la céramique émaillée, etc. La nécropole de Chellah, se trouvant à Rabat, abrite en elle des vestiges qui témoignent de la richesse de cette dynastie en termes de culture, d’histoire, d’architecture et d’institutions religieuses.
Medersa de Salé
Medersa de Salé
 
 
Dynastie Saadienne

(1554-1659)

 
 

Dynastie Saadienne ou Zaydanides

La dynastie Saadienne avait renversé celle des mérinide en les chassant du pouvoir et ont eu au départ Fès comme capitale puis l’ont transféré à Marrakech. Ils avaient déclaré la guerre contre les Portugais et ont récupéré plusieurs villes notamment la ville d’Agadir. Les Saadiens ont pris comme allié l’Espagne pour se protéger contre les menaces turques. Durant tout le règne des Saadiens, le Maroc a connu des années de gloire. Il fût à son apogée en termes de culture, de savoir et de richesse. Les Saadiens s’étaient dotés de l’or du Soudan après avoir vaincus l’empire Africain de Songhaï. Ils ont canalisé leurs exploits en construisant plusieurs œuvres artistiques. À Fès, ils édifièrent les Borjs et offrirent une cure de jouvence à la mosquée Al Qarawiyine. À Marrakech, ils édifièrent les tombeaux des Saadiens, la medersa Ben Youssef et le Palais El Badiî.
 
 
Dynastie Saadienne

(1554-1659)

 
 
Les Tombeaux Saadiens
Les Tombeaux Saadiens
Mosquee Hassan II
Mosquee Hassan II
 
 
Dynastie Alaouite

(1666-présent)

 
 

Dynastie Alaouite

Les Saadiens ont été détrônés, par la dynastie Alaouite. Originaire de Tafilalt, la dynastie alaouite chassa les Saadiens pour s’emparer du pouvoir royal. Elle a eu au départ pour capitale Fès, puis a été déplacée à Meknès sous le règne du sultan Moulay Ismail, pour enfin être transférée à Rabat, qui est la capitale actuelle du Maroc depuis 1912. C’est grâce à cette dynastie que la ville de Fès a eu une cure de jouvence, embellissant ainsi toute la ville et créant des murailles protectrices comme la fameuse porte de Bab El-Mansour. La dynastie poursuivit son règne jusqu'au jour d’aujourd'hui. Mohammed VI est le vingt-troisième souverain de cette succession, veillant ainsi à l’unification du Royaume et la transmission de toutes les valeurs religieuses.
Mosquee Hassan II
Mosquee Hassan II